10 choses à savoir avant un roadtrip dans les Rocheuses

Montagnes Rocheuses

Un petit récapitulatif des informations que l’on ne trouve pas forcément dans le Lonely Planet et que j’aurais bien voulu savoir avant de partir !

1. Le coût des hôtels !

Si Vancouver est une ville coûteuse, les hôtels situés dans la région de Banff ne laissent pas en reste. Une chambre pour deux personnes peut vous coûter de $130 à $500. Je vous conseille donc de réserver votre hôtel le plus tôt possible et si vous avez le choix dans les dates de départ, préférer un week end du Samedi au Lundi plutôt que du Vendredi au Dimanche (le coût d’une nuit dans un même hôtel peut passer de $130 le Dimanche soir à $300 le Vendredi/Samedi soir !)

Dans le cas où partager votre chambre avec des inconnus ne vous dérange pas, vous pouvez toujours envisager les auberges de jeunesse, beaucoup plus abordables.
2. Le GPS est inutile ! 

Il n’existe qu’une seule route pour se rendre de Vancouver à Banff (la transcanadienne), le GPS aussi sympa soit-il vous indiquera 750 km de ligne droite. Les lieux à visiter sont quant à eux indiqués par des panneaux le long de la route (et pour la plupart non référencés dans le GPS). Si pas comme moi, vous pouvez éviter la location d’un GPS ($45 pour 3 jours), faîtes-le !

3. Le décalage horaire d’une heure lorsque l’on passe de la Colombie Britannique à l’Alberta 

Ce serait vraiment dommage de décaler tout un planning de visites en raison du décalage horaire. En arrivant en Alberta, vous perdrez une heure sur votre montre (17h à Vancouver = 18h à Banff). Prenez bien cette différence en compte avant de réserver toute activité !

4. L’essence est beaucoup moins chère sur la route qu’à Vancouver

Ne paniquez pas, vous trouverez des stations d’essence dans les villes que vous traverserez (Meritte, Salmon Arm, Kamloops, …). La différence de prix du Regular par rapport à Vancouver est d’environ 20 centimes, donc n’hésitez pas à faire le plein dans ces stations avant votre retour en ville.

Attention : il existe une portion de route sans station d’essence pendant 150km sur la route qui va de Banff à Jasper. Soyez vigilant et vérifiez régulièrement la jauge afin de ne pas vous retrouver bloqués en chemin !

5. Nos chansons préférées au milieu des montagnes, on oublie !

La radio capte par intermittences le long du trajet Vancouver-Banff et 8h30 de voiture sans musique, ça peut paraître long ! Prévoyez le coup et apportez votre câble pour brancher votre iPod/iPhone (la plupart des voitures de location sont équipées d’une prise USB) dans les zones sans radio. Ouf, on est sauvés !

6. Qui dit nature dit moustiques !

Vous serez ravis de découvrir les premiers lacs et paysages majestueux, moins de repérer les moustiques qui vous ont pris pour cible. Prévoyez un anti-moustique pour les longues randonnées ou au moins un pantalon pour épargner vos jambes !

7. Se baigner a tout moment de l’année, c’est possible !

N’oubliez pas votre maillot de bain (même en hiver) et foncez dans l’eau à 40°C des sources chaudes – les “Hot Springs”. Il en existe 3 situées respectivement à Banff, Jasper et au Kootenay National Park (7$ par personne). Moment de détente garantie ! 

8. La plupart des restaurants de Banff ferment à 22h

On n’est pas à Paris, hein ! Si vous voulez tester les restaurants typiques de Banff, arrangez-vous pour arriver avant 22h. Sinon, il reste Mac Do !

9. Quand on visite un glacier, il fait froid

C’est assez logique en fait. Même si vous partez en été et que la météo prévoit plus de 20°C à Banff et/ou Jasper, prévoyez un pull et un pantalon pour certaines visites. De plus, le temps est assez changeant dans les montagnes donc un parapluie/kaway peuvent s’avérer être utiles.

10. Voir des ours la journée c’est top, se retrouver face à un ours au milieu de la nuit, ça l’est moins

Avant de partir en camping dans les rocheuses, renseignez-vous bien sur les règles de survie à suivre. En journée, de nombreuses randonnées sont interdites aux groupes inférieurs à 4 personnes en cas de rencontre d’un ours, les poubelles présentes dans les parcs sont verrouillées et j’ai eu la chance de croiser 4 ours en 3 jours donc oui, il existe un risque.

Une fois sur place, de nombreux panneaux rappellent les règles de sécurité (ne pas laisser traîner de nourriture par exemple), comment repérer le passage d’un ours et comment agir si on en croise un. Prenez le temps de les lire, ça peut être utile.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s