Lynn Canyon Park

Lynn Canyon Park

Vous avez entendu parler de ce parc gratuit situé à une heure de Vancouver et une petite balade en forêt ne vous ferait pas de mal. C’est parti !

Le Lynn Canyon Park a été construit en 1912 et s’étend sur 250 ha. Il est situé à l’Est de North Vancouver et est accessible par bus depuis Downtown (bus 240 puis 228/229). Il contient de nombreux chemins de randonnées aux longueurs et difficultés différentes, mais également un pont suspendu qui vous permet de traverser le canyon et une “piscine naturelle” à l’eau bleu turquoise.

Après une 1h10 de bus, vous arrivez à l’entrée du parc. Vous jetez un coup d’oeil au plan, décidez quel chemin prendre et prenez en photo le plan au cas où vous en auriez besoin plus tard. Le pont suspendu vous attend et vous le traversez d’un pas peu assuré – pourvu qu’il ne craque pas quand je passe.

Lynn Canyon Park

Lynn Canyon Park

Vous suivez les chemins – des plateformes en bois aménagées sur le sol – et appréciez le calme. Quelques rayons de soleil traversent les branches pour illuminer le sol. Vous vous promenez à travers les arbres, certains âgés de plus de 80 ans et vous vous sentez tout petit.

Lynn Canyon Park

Vous arrivez à la piscine naturelle appelée “30 Foot Pool” (pourquoi chercher un nom plus compliqué ?!), sautez à travers les rochers et accédez au bord de l’eau. Vous avez apporté votre maillot de bain et êtes prêts pour le grand saut dans cette eau transparente … Par précaution, vous trempez un pied avant de sauter et vous vous rendez compte que l’eau est froide, très froide.

LynnCanyon008

LynnCanyon007

Tant pis pour le plongeon ! Vous faites quelques pas dans l’eau puis préparez votre pique nique sur un rocher. Pendant que vous dégustez votre repas, un groupe de jeunes a repéré un rocher depuis lequel plonger (5m de hauteur). Leurs sauts sont accompagnés de “ohh” et de “ahh” émis par les visiteurs appréciant le spectacle – tout en étant bien contents de ne pas être à leur place.

La pause terminée, vous décidez de redescendre vers le Sud, de façon à rejoindre le Twin Falls Bridge. Vous reprenez votre chemin, tentez quelques “hors pistes” et arrivez jusqu’aux Twin Falls. Vous imaginez le tournage de Stargate et comprenez pourquoi ils ont choisi ce lieu.

Cela fait deux heures que vous errez dans le parc et il est temps de reprendre le bus. Vous rentrez au centre ville avec plein de belles images en tête.

Site officiel du parc

Lynn Canyon Park

Lynn Canyon Park

Stanley Park

Dimanche midi, le soleil brille et vous n’avez aucun plan pour la journée. Vous vous rendez compte que vous n’avez toujours pas visité le parc dont tout le monde vous parle depuis votre arrivée à Vancouver : Stanley Park. Vous emportez une bouteille d’eau, une paire de lunettes de soleil et vos meilleures chaussures : c’est parti pour une promenade de 8,8 km !

Vous prenez le bus, descendez le plus proche possible de l’entrée du parc et rejoignez le seul chemin qui permet d’accéder à la presqu’île : W Georgia St. La vue sur le parc depuis l’autre côté de la rive vous rappelle votre promenade de la semaine passée à travers Coal Harbour.

Vous repassez devant les yachts qui n’ont pas bougé depuis, vous identifiez la voie pour piéton (et évitez ainsi de vous faire renverser par une multitude de vélos) et traversez la rive.

Vous longez le chemin sur la droite, qui vous mène au début de la balade. Vous avez alors vue sur les immeubles de Coal Harbour, depuis le calme du parc, et le centre ville vous semble maintenant appartenir à un autre monde…
Stanley Park Vancouver

Vous dépassez une femme et sa poussette, croisez des familles entières de touristes prenant des photos et vous faites doubler par un couple en roller. Vous approchez du premier point de vue : celui des mâts totémiques.

Totem Stanley Park
Vous admirez ces œuvres crées par les Premières Nations, faites un tour dans la boutique de souvenirs (il y en a toujours une) et reprenez votre promenade.

Peu à peu, vous laissez le bruit des vagues vous bercer, accompagné d’une douce odeur marine. Vous ne pensez à rien et admirez la vue. Quelques hydravions viennent troubler votre tranquillité, puis repartent aussitôt.

Vous passez devant le canon Nine O’Clock, qui est résonne chaque soir puis poursuivez votre chemin jusqu’à Brockton Point, qui accueille un phare rouge et blanc. C’est à cet endroit précis qu’Arnold Schwarzenegger a remis la flamme olympique à Sebastian Coe à l’occasion des Jeux Olympiques d’Hiver (2010).
Phare Vancouver

Vous approchez de la statue immobile sur son rocher, Girl In A Wetsuit, et apercevez au loin le Lions Gate Bridge, ce pont qui relie Vancouver à North Vancouver.
Girl In a Wetsuit Stanley Park

Peu à peu, vous approchez le pont …le dépassez…vous avez parcouru la moitié du chemin ! Le Siwash Rock, une petite île constituée d’un rocher soutenant un arbre apparait dans votre point de vue. Cette île est associée à une légende des Premières Nations.
Rock Stanley Park
A l’approche de la Third Beach, les musiques à la mode atteindront vos oreilles et trottineront dans votre tête. Quelques jeunes branchés profitent des beaux jours pour déguster un barbecue sur la plage.
Third Beach Vancouver
Revêtez vos plus beaux bikinis et foncez tremper les pieds dans l’eau (le corps pour les plus courageux).
Pour ceux qui préfèrent les toboggans et l’eau douce, une piscine en plein air (payante) est à disposition entre les deux plages.
Second Beach Vancouver
La Second Beach, plus familiale, est située juste à côté d’un parc de jeux : idéal pour les familles et les personnes à la recherche de plus d’espace.

English Bay

EnglishBay001

Un rayon de soleil apparait et English Bay se transforme en Côte d’Azur. Plein de jeunes en tenues d’été envahissent aussi bien les plages que les rues et terrasses voisines.

Coin sympathique pour apprécier la douceur de l’été, venez bronzer sur la plage, apprécier une glace ou une boisson glacée en terrasse. Vous y découvrirez les 14 statues énigmatiques de Chinois souriant dans le Morton Park, œuvre appelée A-maze-ing Laughter.

English Bay

Les deux rues se croisant à English Bay, Davie Street et Denman Street vous proposent une série de restaurants, bars et d’adresses sympas pour se réunir entre amis.

Vous décidez de vous balader dans le quartier et de :

  • Sortir votre meilleur short en jean, l’accessoire de base à Vancouver
  • Tester les immenses glaces sur mesure de chez Marble Slab Creamery
  • Prendre une photo marrante avec les statues souriantes (vraiment bizarres !)
  • Bronzer dans l’herbe au soleil parce qu’après tout, il faut bien profiter de l’été

English Bay

Pour la petite histoire

Les statues « A-maze-ing Laughter » ont été réalisées en bronze par Yue Minjun, un des artistes contemporains chinois les plus influents.  Elles représentent la signature de l’artiste et relèvent la question de l’interprétation du sourire.

English Bay

Installée en 2010, cette œuvre était censée rester temporaire et être restituée à son créateur en 2012. Les Vancouvérois, séduits par l’œuvre, ont signé des pétitions afin de garder les statues en place. Le fondateur de la marque Lululemon (célèbre marque canadienne de vêtements de Yoga) a été jusqu’à offrir  une donation de 1,5M$ à son créateur, qui originalement la vendait à 5M$.  Yue Minjun a finalement accepté cette offre et cédé l’œuvre à la ville, impressionné par le nombre d’habitants se prenant en photo avec.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur cet article de journal.

Chinatown

Chinatown

Comme toute grande ville qui se respecte, Vancouver intègre un quartier chinois. Le Chinatown de Vancouver est le 3e plus grand d’Amérique du Nord, prévoyez une petite heure pour y faire un tour. Il a été construit à la fin des années 1800, lorsque des immigrants chinois sont venus travailler sur les routes et voies de chemins de fer.

Millenium Gate

L’entrée du quartier est définie par la Millenium Gate, située à l’intersection entre W Pender St et Taylor St. Une fois cette porte passée, vous pénétrez dans un autre monde. Banques, cabinets d’avocats et de médecins portent des inscriptions chinoises. Le quartier a gardé toute son authenticité même si aujourd’hui, la plupart des Chinois habitent dans la banlieue de Richmond.

Chinatown

Arrêtez-vous dans une ou deux boutiques locales pour tester des aliments typiques (ou jetez juste un coup d’œil pour les personnes sensibles). A midi, laissez-vous tenter par un restaurant de Dim Sum, des petites bouchées vapeur d’origine hong-kongaise. Passez devant le temple et venez vous ressourcer dans le jardin du Dr Sun Yat-Sen (une partie du jardin est gratuite, l’autre coûte 14$/adulte).

Dr Sun Yat-Sen garden

Dr Sun Yat Sen garden

Granville Street

GranvilleSt001

Artère principale de downtown, il s’agit aussi d’une des rues les plus animées de Vancouver. Elle est parfois surnommée « Entertainment District ».

En journée, rendez vous à la station Granville en skytrain et improvisez une séance shopping. Vous y trouverez aussi bien des boutiques abordables (H&M, Top Shop, …) que des boutiques plus chics.

GranvilleSt005

Besoin d’un nouveau téléphone ?
Montez au Future Shop et dirigez-vous vers les conseillers, ils vous proposeront toutes de sortes de forfaits et téléphones associés.

Envie d’une sortie culturelle ?
C’est aussi sur cette rue que se trouvent deux sites historiques nationaux du Canada :

  • Le Vogue Theatre (918 Granville St)
  • L’Orpheum Theatre (884 Granville St)

D’architecture moderne, le Vogue a été construit en 1940 et accueille de fameux festivals tels que le Vancouver International Film Festival, le Vancouver Comedy’s Fest et le Vancouver International Jazz Festival. L’Orpheum quand à lui a été pour la première fois construit en 1929 et accueille aussi bien des pièces de théâtre que des concerts.

Ces deux bâtiments sont signalisés par de géants néons, vous ne pourrez pas les rater.

GranvilleSt003

A la nuit tombée, revêtez vos tenues de soirée et testez les meilleures boites de nuit de Vancouver :

  • Le Roxy, comportant également une scène accueillant différents groupes pour des concerts (932 Granville St)
  • Le Cellar Night Club (1006 Granville St)
  • Le Tonic (919 Granville St)
  • Le Caprice (967 Granville St)

Pour ceux qui préfèrent se rassembler autour d’une table et boire entre amis, de nombreux bars sont aussi présents dans la rue. Slalomez entre les jeunes bourrés à la sortie des bars et choisissez votre lieu de sortie.

GranvilleSt004

Attention, l’entrée dans ces établissements est réservée aux plus de 19 ans et la vérification de pièces d’identité est systématique. N’oubliez pas d’en emporter une (voir deux pour certains endroits) afin d’éviter quelques désagréments.

A savoir : l’entrée en boîte nuit est pour la plupart gratuite avant 22h, même si l’ambiance n’est pas encore présente. A partir de 23h, la boite se remplit et vous pourrez commencer à profiter. Les boîtes de nuits et bars ferment cependant à 3h. Si vous souhaitez danser jusqu’à 5h, prévoyez un after.

Gastown

Gastown Vancouver

Entre la station Waterfront et Chinatown, vous découvrez un petit quartier charmant tracé de routes pavées et de bâtiments en briques : Gastown. Vous voilà au cœur historique de la ville. Les bâtiments d’époque ont été conservés et réaménagés en boutiques de souvenirs, galeries d’art et restaurants/bars branchés.

rues de Gastown - Vancouver

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les rues pavées ne sont pas piétonnes et quelques voitures risquent de vous surprendre.

Vous remarquez que l’entrée au Nord de Gastown est marquée par un wagon traditionnel reconverti en stand de tourisme et en profitez pour récupérer une carte de Vancouver et quelques prospectus.

Gastown Cafe - Vancouver

En vous baladant, vous tombez sur :

– La statue de Gassy (ou Jack Deighton), premier habitant du quartier ressemblant étrangement à un alcoolique sur son baril de whisky. Marin et barman, il ouvrit le premier bar du quartier en 1867 et donna son nom au quartier, contraction de « Gassy’s Town ».

– L’horloge à vapeur, qui continue de sonner toutes les heures.
Pleins de touristes se photographient devant et vous ne comprenez pas pourquoi.

Horloge Gastown - Vancouver

Coal Harbour

Depuis Waterfront, vous prenez sur la droite et rejoignez le bord de l’eau. La balade de Coal Harbour représente la portion de chemin reliant Waterfront à Stanley Park, en longeant la digue (environ 2km).

Vous passez devant la fameuse Canada Place, lieu d’embarcation de ferrys reconnaissable par sa toiture voilée. Elle est le lieu de rendez-vous de nombreux événements et des cours de yoga y sont proposés gratuitement pendant les vacances.

Canada Place Vancouver

Vous contournez le centre de convention et passez devant le Cactus Club. Cette célèbre chaîne de restaurants canadiens branchés propose des tables profitant de la vue et vous vous imaginez en train de dévorer un burger en terrasse. Observez sur votre droite une statue d’orque « numérique » créée par Douglas Coupland (« on dirait un lego géant »). Une fois la nuit tombée, celle-ci s’illumine grâce à la multitude d’ampoules LED la composant. 

Orque Vancouver

La meilleure vue se trouve néanmoins derrière : approchez vous de la mer et contemplez la superposition de mer – forêt de Stanley Park – montagnes en fond qui s’offre à vous. De nombreux hydravions amerrissent puis repartent après avoir fait le plein dans une des hydrogares ou avoir accueilli de nouveaux touristes pour un tour.

Hydravion Vancouver

A proximité du Yacht Club, des restaurants haut de gamme vous proposent également divers plats de crustacés. Vous choisissez le bateau de vos rêves et vous le réservez pour quand vous aurez gagné au loto (ça tombe bien, la plupart sont à vendre).

Yacht Club Vancouver

Enfin, vous remarquez la multitude d’immeubles sur votre gauche, constitués de grands appartements avec baies vitrées donnant sur Stanley Park. Ces immeubles représentent le quartier résidentiel le plus récent de Vancouver: construits dans les années 90, ils sont aussi les plus prisés. La plupart constituent de réels complexes luxueux incluant salle de cinéma, salle de sport, piscine ou encore jacuzzi. On appelle ces complexes des condos. Heureusement pour vous, si le quartier est aujourd’hui hors de prix, la promenade reste gratuite.

Coal Harbour Vancouver

Vous approchez de la fin, il est temps de choisir entre une pause en terrasse de café ou la visite de Stanley Park. Je ne m’en fais pas, vous saurez prendre la bonne décision.

Welcome to Vancouver Part II

Skytrain Vancouver

Pour vous rendre au centre ville, vous empruntez ensuite le Sky Train. Il vous fait passer sous terre pour traverser les fameuses rues de Broadway, Yaletown et rejoindre Downtown. Quelques personnes vous abordent dans le Sky Train « Where are you from ? », vous demandent si ce train va bien en direction du centre ville (« hum…yes ?! ») ou vous racontent leur dernière aventure (True Story).

« Waterfront : Terminus Station », c’est là que l’on descend !

Waterfront Station Vancouver

Vous sortez de la station et vous vous retrouvez face à des buildings. Pas de doute, on est bien arrivés !
Après avoir écouté jusqu’au bout le morceau du guitariste, le soleil dans les yeux, faufilez-vous entre les passants (short et lunettes de soleil sont de rigueur à cette période) et contournez le bâtiment par la droite : et oui, vous voici face à la mer !

Waterfront Station Vancouver

Vous trouvez ça moche ? Moi aussi ! Je vous rassure, les grues oranges et rouges n’en font pas le plus beau point de vue, mais ce n’est que le début !

Vous repérez ce food truck appelé « Japadog », achetez un hot dog revisité façon japonaise, à la sauce Terimayo et décidez…
… de poursuivre dans cette direction et de rejoindre la promenade de Coal Harbour
… de faire demi-tour et de vous diriger vers Gastown
… de virer sur la gauche et d’explorer l’artère principale de Downtown, Granville St
… que vous n’en savez pas assez sur la ville et prenez un peu de temps pour lire les 10 choses à savoir sur Vancouver avant de continuer l’aventure

Japadog

Welcome to Vancouver Part I

« Vous venez d’atterrir à l’aéroport YVR. Il est 4.22PM, la température extérieure est de 24°C. Merci d’avoir choisi la compagnie Air Transat. »

Ca y’est, vous êtes au Canada. Vous l’avez fait.

Certains voyageurs sont accueillis par les cris de joies de leurs amis/famille alors qu’ils viennent de récupérer leurs valises.  Pas vous, vous ne connaissez encore personne ici.

Fatigué par le décalage horaire, vous trainez vos bagages jusqu’au skytrain, le métro aérien, et rejoignez votre nouveau logement grâce aux plans que vous avez imprimés la veille.

LA-OU-JHABITE

Vous venez de poser vos valises à l’appart et vous contemplez le salon depuis le canapé, pensif.

Et maintenant, par quoi on commence ?

Vous vous sentez bizarre, entre de l’appréhension – après tout vous ne connaissez rien de cette ville et en plus, ça ne ressemble pas du tout aux photos – et de l’excitation – tant de choses à découvrir, vous avez envie de tout voir tout de suite !

Vous feuilletez le Lonely Planet et trouvez un/deux coins sympas hautement recommandés.  Un coin touristique ? Parfait pour se lancer à la découverte de la ville.

Votre meilleur ami, Google Maps, vous indique tout d’abord de prendre le bus à deux pas d’ici, au croisement Mac Donald et Broadway. Il vous manque juste le ticket : la galère commence…

Vous avez le choix entre acheter :

  • Un pass d’un mois en supermarché
  • Un carnet de 10 tickets en supermarché
  • Un ticket directement dans le bus, à condition d’avoir la monnaie exacte sur soi – 2,75$

Vous jugez qu’il est un peu trop tôt pour faire le tour des supermarchés et optez pour la dernière solution. Vous vous dites que c’est quand même cher (et vous avez raison !).

Vous entrez dans cette chouette petite boutique de cupcakes – ça tombe bien, il vous fallait de la monnaie- et commandez un « diva », cupcake au chocolat recouvert de glaçage rose à la vanille – miam.  Vous le dégustez et faites naturellement la queue en attendant le bus – hé oui, ça se passe comme ça ici.

Cupcake2