Gay Pride @ Vancouver

Le 4 Août, c’est la Gay Pride. Vous connaissez bien l’événement en France mais vous êtes curieux de découvrir l’ambiance ici. Rendez-vous sur Davie Street ! Le quartier Gay.

Vous prenez le bus direction Downtown puis descendez Davie Street à pied jusqu’à English Bay. Vous remarquez que les magasins de la rue se sont prêtés au jeu et ont aménagé leurs vitrines en conséquence.

Gay Pride Vancouver

Gay Pride Vancouver

Un air de fête et de vacances a envahi les rues. La musique raisonne en fond, vous croisez des jeunes habillés de toutes sortes : vive le flashy et le décolleté !

Un char passe … puis un autre … votre corps vibre sur la techno et vous ne pouvez vous empêcher de danser discrètement. En bas de la rue, vous remarquez que les statues des chinois riant participent elles aussi à la fête !

Gay Pride Vancouver - English BayVous vous rapprochez de la plage, longez les bars pleins à craquer et remontez jusqu’à Sunset Beach. Vous constatez qu’une dizaine de stands est apparue, ainsi qu’une scène de concert devancée par une foule d’une cinquantaine de personnes. C’est donc là que se déroule la fête !

Gay Pride Vancouver

Gay Pride Vancouver

Gay Pride Vancouver

Vous vous rapprochez et découvrez aussi bien des stands de rencontre que des stands en faveur de la légalisation du Cannabis, ou encore des stands de vêtements et produits bios.

Vous passez la scène et vous rendez compte qu’il existe une autre piste de danse, encore plus grande, qui diffuse de la musique de Club. Cette piste est encadrée de barrières : celle-ci est réservée aux majeurs et sert de l’alcool.  Entre la fouille du sac, la vérification de DEUX ID et les policiers à proximité, vous pouvez être sur que les mineurs ne pourront pas y pénétrer (moins de 19 ans).

Il s’agit pourtant de la piste avec le plus d’ambiance, quoi de mieux qu’une discothèque extérieure sous le ciel bleu, à côté de la plage ! Vous qui doutiez de la capacité des Vancouvérois à faire la fête, vous êtes agréablement surpris et ressentez un souffle d’Ibiza dans l’air ambiant.

Gay Pride Vancouver

Gay Pride Vancouver

Gay Pride Vancouver

Gay Pride Vancouver

Gay Pride Vancouver

Vous regrettez que la couleur la plus vive que vous ayez sur vous soit due à votre paire de chaussures blanche. Après tout, on est là pour célébrer la diversité non ? !

Honda Celebration of Lights

Celebration of lights

Chaque année a lieu à Vancouver la Célébration des lumières. Organisé par la marque Honda, il s’agit d’un concours de feux d’artifices réparti sur trois soirées, mettant en compétition trois pays. Cette année, le Canada, le Royaume Uni et la Thaïlande se sont disputés la place de vainqueur. Ils ont chacun leur tour réalisé un feu d’artifice de 30 minutes au niveau d’English Bay : le Royaume Uni le 27 Juillet, le Canada le 31 Juillet et la Thaïlande le 3 Août.

Cet événement est un des préférés des Vancouvérois, il rassemble près de 400 000 spectateurs chaque année.

Toute une organisation est mise en place autour de ces feux d’artifices : des routes sont transformées en rues piétonnes, des hôtels mettent à disposition des chambres VIP avec vue sur le show, des food trucks sont mobilisés pour ceux qui auraient un petit creux et  cette année, le pilote Pete Lc leod a réalisé un airshow très impressionnant (succession de figures dans les airs en avion) sponsorisé par Red Bull avant deux des feux d’artifices.

Red Bull Airshow

Cette année, c’est le Canada qui a remporté le concours, grâce à une parfaite synchronisation musicale. Vous pouvez retrouver la liste des musiques utilisées sur le site officiel de l’événement.

De nombreux bateaux ont fait le déplacement afin d’être placés au devant de la scène. Ci-dessous une photo du retour de la cinquantaine de bateaux à la fin du feu d’artifice.

Celebration of lights

Richmond Night Market

Richmond Market Vancouver

Chaque été, de Mai à Octobre, a lieu le marché de nuit de Richmond. Très attendu des Vancouvérois, il s’agit d’un marché proposant différents stands de nourriture asiatique et quelques produits typiques. Il est ouvert le vendredi, samedi et dimanche soir à partir de 19h uniquement (18h le dimanche et jours fériés).

L’ambiance y est festive, les jeunes aussi bien que les familles s’y retrouvent les soirs d’été pour dîner, profiter des spectacles organisés à l’entrée du marché et profiter de l’atmosphère.

Vous décidez d’y faire un tour un samedi soir. Vous payez les 2$ de frais d’entrée et pénétrez dans cet espèce de parking aménagé en festival. Vous êtes accueillis par de nombreuses statues de canards, symbole du marché 2013.

Vous commencez à parcourir les premiers stands, consacrés à des objets en tout genre : chaussettes, ballons, clés usb, vêtements, peluches …

Richmond Night Market

Puis vous remarquez ce stand intriguant composé de ballons en plastique flottant sur l’eau … 10$ la session vous semble un peu cher pour entrer dans un ballon. Le responsable s’approche de vous et vous propose une session gratuite, pour faire un peu de publicité. C’est votre jour de chance ! Vous montez dans la boule et … vous vous ridiculisez ! Pas facile de tenir debout sur l’eau ! Mais vous vous avouez que c’est quand même bien marrant et remerciez le teneur du stand pour cette expérience.

Richmond Night Market Bubbles

Vous approchez d’un immense canard gonflable en plastique et en profitez pour une petite session photo … puis pourquoi ne pas en profiter pour continuer avec le trône du Roi Canard !

Richmond Duck Market

Enfin, vous vous approchez des stands de nourriture – parce que vous êtes quand même là pour ça – et commencez à choisir votre repas. Vous avez tous les choix possibles et inimaginables. Depuis les dim sum jusqu’aux brochettes de poulet, des tentacules de calamars jusqu’aux tacos.

Richmond Market Food

Il vous faudra plus d’un aller retour pour faire votre sélection et vous décider parmi la vingtaine de stands disponibles. Tous les stands proposent des assortiments de 4 ou 5 pièces pour un prix allant de 4 à 12$. Finalement, vous optez pour un “rotato” – une brochette de pommes de terre coupées en tranches fines – assaisonné d’épices “bacon”, des sucettes de poulet aromatisées au wasabi et autres épices, un tacos poulet guacamole, des boulettes chinoises, une limonade citronnée en boisson et un cheesecake au Reese en dessert pour satisfaire votre côté gourmand.

Richmond Market Food 2

Vous observez avec curiosité les autres plats que vous n’avez pas pu goûter et vous vous dîtes que vous reviendrez surement avant la fin de l’été.

Site officiel du Marché de Nuit De Richmond

Stanley Park

Dimanche midi, le soleil brille et vous n’avez aucun plan pour la journée. Vous vous rendez compte que vous n’avez toujours pas visité le parc dont tout le monde vous parle depuis votre arrivée à Vancouver : Stanley Park. Vous emportez une bouteille d’eau, une paire de lunettes de soleil et vos meilleures chaussures : c’est parti pour une promenade de 8,8 km !

Vous prenez le bus, descendez le plus proche possible de l’entrée du parc et rejoignez le seul chemin qui permet d’accéder à la presqu’île : W Georgia St. La vue sur le parc depuis l’autre côté de la rive vous rappelle votre promenade de la semaine passée à travers Coal Harbour.

Vous repassez devant les yachts qui n’ont pas bougé depuis, vous identifiez la voie pour piéton (et évitez ainsi de vous faire renverser par une multitude de vélos) et traversez la rive.

Vous longez le chemin sur la droite, qui vous mène au début de la balade. Vous avez alors vue sur les immeubles de Coal Harbour, depuis le calme du parc, et le centre ville vous semble maintenant appartenir à un autre monde…
Stanley Park Vancouver

Vous dépassez une femme et sa poussette, croisez des familles entières de touristes prenant des photos et vous faites doubler par un couple en roller. Vous approchez du premier point de vue : celui des mâts totémiques.

Totem Stanley Park
Vous admirez ces œuvres crées par les Premières Nations, faites un tour dans la boutique de souvenirs (il y en a toujours une) et reprenez votre promenade.

Peu à peu, vous laissez le bruit des vagues vous bercer, accompagné d’une douce odeur marine. Vous ne pensez à rien et admirez la vue. Quelques hydravions viennent troubler votre tranquillité, puis repartent aussitôt.

Vous passez devant le canon Nine O’Clock, qui est résonne chaque soir puis poursuivez votre chemin jusqu’à Brockton Point, qui accueille un phare rouge et blanc. C’est à cet endroit précis qu’Arnold Schwarzenegger a remis la flamme olympique à Sebastian Coe à l’occasion des Jeux Olympiques d’Hiver (2010).
Phare Vancouver

Vous approchez de la statue immobile sur son rocher, Girl In A Wetsuit, et apercevez au loin le Lions Gate Bridge, ce pont qui relie Vancouver à North Vancouver.
Girl In a Wetsuit Stanley Park

Peu à peu, vous approchez le pont …le dépassez…vous avez parcouru la moitié du chemin ! Le Siwash Rock, une petite île constituée d’un rocher soutenant un arbre apparait dans votre point de vue. Cette île est associée à une légende des Premières Nations.
Rock Stanley Park
A l’approche de la Third Beach, les musiques à la mode atteindront vos oreilles et trottineront dans votre tête. Quelques jeunes branchés profitent des beaux jours pour déguster un barbecue sur la plage.
Third Beach Vancouver
Revêtez vos plus beaux bikinis et foncez tremper les pieds dans l’eau (le corps pour les plus courageux).
Pour ceux qui préfèrent les toboggans et l’eau douce, une piscine en plein air (payante) est à disposition entre les deux plages.
Second Beach Vancouver
La Second Beach, plus familiale, est située juste à côté d’un parc de jeux : idéal pour les familles et les personnes à la recherche de plus d’espace.

Pourquoi les Canadiens sont-ils gentils ?

Kiss To CaribouLa première différence que vous pourrez remarquer en atterrissant sur le territoire canadien est le respect présent dans l’atmosphère ambiante.

Ayant vécu plusieurs années à Paris, me retrouver dans le métro/bus face à des personnes civilisées et respectueuses relève du miracle. Finies les bousculades pour monter dans le métro, finis les jeunes  qui passent avec toi dans les barrières du métro (d’ailleurs il n’existe pas de barrières), finies les remarques désagréables sur ta jupe « trop courte », ton pantalon « trop moulant », ton sourire « trop aguicheur » et les « hé madame, on peut parler ».

La première réflexion que l’on se fait en arrivant, étonnamment, ressemble plutôt à une constatation : ici, les gens sont GENTILS.

Quelques exemples de ce respect ?

  • En attendant le bus, les Canadiens font la queue. En effet, pourquoi les premiers arrivés ne seraient pas les premiers à monter dans le bus ? Logique.
  • Quand une personne fait tomber un objet, trois autres se jettent dessus pour le ramasser immédiatement et lui redonner. Sympa.
  • Plus d’une personne sur deux remercient le chauffeur en descendant du bus, parce qu’après tout, il nous a bien rendu service.
  • Parce qu’un chauffeur de bus fait de longues journées, il y a souvent un passager pour lui faire la discussion, parler de la pluie et du beau temps.
  • Bien qu’il n’y ait pas de tourniquet de contrôle pour les tickets, il y a toujours la queue devant la machine pour les acheter.
  • Si une rame de métro semble trop remplie (plus de place assise), quelques passagers n’hésitent pas à rester sur le quai pour attendre la suivante.
  • Si quelqu’un t’aborde dans le bus, ce n’est pas pour te demander de l’argent ou te draguer, c’est juste qu’il a trouvé ton manteau sympa et souhaitait te le faire remarquer.

Et mine de rien, ça fait du bien.

Skytrain

De manière générale, la confiance en l’autre est plus grande ici et cela se ressent dans la vie de tous les jours. Que ce soit à travers la location d’une chambre sans aucune preuve de travail ou de revenus, la possibilité de prendre le métro sans avoir à valider son ticket ou encore le recrutement davantage basé sur la motivation et sur notre engagement que sur nos diplômes.

Par contre, en échange d’un tel acte de confiance, la répression se retrouve plus sévère en cas de triche ou de non respect du contrat. Une personne peut être virée du jour au lendemain, que ce soit de son boulot ou de chez lui.

Pourquoi ?

Ce qui m’amène à me demander pourquoi une telle différence. En quoi une population peut elle s’avérer plus respectueuse en société, tandis que l’éducation et le style de vie sont similaires.

A force de discussions, le premier facteur qui ressort est la différence de densité de population. A Paris, celle-ci est de 21 000 habitants/km2. Devinez de combien elle est à Vancouver ? Divisez la densité de Paris par 4 et vous l’obtiendrez. Une telle différence ne peut pas être négligée : lorsqu’une personne monte dans le bus à Vancouver (et bénéficie de la place assise), 4 montent dans celui de Paris et se retrouvent en compétition pour la place. Imaginez le résultat à plus grande échelle dans la vie de tous les jours.

De plus, les rues canadiennes sont beaucoup plus larges et espacées. Les voitures disposent en général de 2 à 3 voies pour circuler, même en centre ville, et les passages piétons permettent à trois personnes alignées (ou plus) de poursuivre leur chemin en même temps.

Un point pour le Canada pour son espace et son aménagement qui rendent la vie plus agréable. A Vancouver particulièrement, l’espace entre les rues laisse entrevoir les montagnes et rajoute une immensité à la dimension de la ville.

Broadway Station

Un deuxième facteur qui revient régulièrement réside en notre « culture de la gruge ».

En France, il est courant de ne pas payer son ticket de train ou de bus. Ce n’est pas nouveau.  Cela m’amène à me demander pourquoi est-ce que je serais la seule à suivre les règles en payant ce ticket. Et m’entraine donc à faire de même pour ne pas être la seule à me « faire avoir ».

De plus, il existe un certain respect pour les personnes qui réussissent à s’en sortir sans respecter les lois. Une admiration même. « S’il a réussi à déjouer le système, c’est qu’il est plus intelligent que ceux qui ont créé ces règles ».

Cette mentalité n’existe pas au Canada, où il est bien vu de respecter les règles / mal vu de ne pas le faire. Au contraire, les Canadiens auront davantage tendance à dénoncer quelqu’un qui ne suit pas cette logique et les punitions seront conséquentes.

Il existe probablement d’autres facteurs, que je découvrirai peut être au fur et  mesure. En attendant si vous avez d’autres idées n’hésitez pas à les partager.

Il existe des milliers de bonnes raisons d’adorer la France, mais il faut avouer que cet article marque un point pour le Canada, et représente une des raisons pour lesquelles certains Français ont choisi de s’installer durablement sur cette terre d’immigration.

Un exemple direct de cet article

Cette annonce a été partagée sur Facebook par des milliers de Canadiens:
Une personne a retrouvé un appareil photo en montagne et a posté une des photos de l’appareil sur Facebook de facon a retrouver le propriétaire… plutot cool !

CanadienCamera

Kitsilano

Je suis obligée de vous parler du quartier dans lequel j’ai emménagé, ce coin tant prisé des expat : Kitsilano !

Kitsilano Coucher de soleil

Relié à Downtown par le pont de Burrard, Kitsilano est un quartier résidentiel aisé qui longe le bord de mer. Dans les années 60, Kitsilano était le coin de repère des Hippies. De nombreux restaurants végétariens, magasins biologiques et boutiques de yoga y sont encore aujourd’hui présents et on peut sentir parfois une odeur de joints dans la rue.

Les hippies ont grandi et les jeunes cadres dynamiques les ont peu à peu rejoints, séduits par la proximité des plages et le charme du quartier. Aujourd’hui s’y mélangent quelques maisons traditionnelles rénovées, des maisons modernes familiales et des appartements qui font la joie des étudiants de l’Université UBC, située à l’Ouest du quartier. Le prix des loyers a considérablement augmenté mais le quartier garde un esprit zen et éco-responsable.

En tant que quartier résidentiel, Kitsilano n’est pas un quartier qui se visite mais plutôt un quartier qui se vit. Vous décidez de vous y promener une petite heure, afin de ressentir l’atmosphère particulière qui y est présente.

Depuis le centre ville, vous montez dans le bus 22 et descendez à la station Arbutus Street, à l’intersection de Cornwall Avenue. Vous remontez légèrement vers le Nord et vous retrouvez nez à nez avec … la mer ! Bienvenue à Kitsilano Beach !

Kitsilano Beach

Plein de jeunes sont répartis par groupes et bronzent, discutent, jouent au beach volley sur la plage. La plage de Kitsilano a été récemment nommée parmi les 10 meilleures plages d’Amérique du Nord en raison de son panorama sur les montagnes et de son sable fin. Les plus courageux tentent un saut dans l’eau et jouent sur la plateforme aménagée à 20m de la plage.

Vous faites demi tour et remarquez de la fumée qui s’émane du parc longeant la rue : ne vous inquiétez pas, il s’agit juste des bbq organisés par des familles ou groupes d’amis. Certains jouent au frisbee sur la pelouse, d’autres s’entrainent à marcher sur une corde tendue entre deux arbres. D’autres encore sont tout simplement en train de bronzer ou d’apprécier la lecture d’un livre au soleil.

De l’autre côté de la route se trouvent un Starbucks (étonnant), un bar branché – The Local– où les personnes apprêtées jurent avec celles en bikini sur la plage et quelques restaurants.

Vous continuez votre route vers l’Ouest et vous vous retrouvez sur une terrasse surplombant une immense piscine : la fameuse piscine en plein air de Kitsilano.

Piscine de Kitsilano - Vancouver

Il s’agit de la plus grande piscine du Canada avec ses 137 mètres de longueur. Elle propose une alternative à la plage avec son eau salée chauffée, tout en offrant une vue splendide sur la mer, Stanley Park, English Bay et le panorama des montagnes.

Vous hésitez à y faire un plongeon mais gardez l’idée pour plus tard et continuez votre promenade. Vous décidez de rejoindre une des deux avenues commerçantes, la 4e Avenue et Broadway (9e Avenue). Vous n’avez pas peur de la montée mais vous vous dites que la 4e sera quand même plus facilement accessible. Vous traversez quatre avenues en pente et vous y voilà.

Très réputée, la 4e avenue regorge de restaurants, bars et de boutiques branchées. Vous vous retrouvez face à des magasins spécialisés en équipement de yoga, des boutiques pour futures mamans ou encore certaines spécialisées pour l’habillement de votre chien.

Broadway Avenue

Vous flânez un bon quart d’heure dans cette rue et décidez de rejoindre des rues un peu plus résidentielles. Vous dépassez Broadway et retrouvez la rue où vous logez, la 11e Avenue.

Les immenses maisons toutes différentes se succèdent, certaines avec terrasse et fauteuil dans l’entrée, d’autres avec une balançoire dans l’arbre dominant. Vous vous sentez en sécurité dans ces allées surplombées par des arbres touffues et voyez quelques rayons de soleil se dissimuler entre les branches.

Kitsilano Neighbourhood

Une douce odeur de barbecue règne et des discussions  et éclats de rire s’échappent de certains jardins. Vous vous voyez bien fonder une famille ici, même si ce n’est pas du tout prévu pour l’instant.  Vous vous sentez bien et comprenez pourquoi tant d’habitants ont adopté ce quartier.

Kitsilano004

English Bay

EnglishBay001

Un rayon de soleil apparait et English Bay se transforme en Côte d’Azur. Plein de jeunes en tenues d’été envahissent aussi bien les plages que les rues et terrasses voisines.

Coin sympathique pour apprécier la douceur de l’été, venez bronzer sur la plage, apprécier une glace ou une boisson glacée en terrasse. Vous y découvrirez les 14 statues énigmatiques de Chinois souriant dans le Morton Park, œuvre appelée A-maze-ing Laughter.

English Bay

Les deux rues se croisant à English Bay, Davie Street et Denman Street vous proposent une série de restaurants, bars et d’adresses sympas pour se réunir entre amis.

Vous décidez de vous balader dans le quartier et de :

  • Sortir votre meilleur short en jean, l’accessoire de base à Vancouver
  • Tester les immenses glaces sur mesure de chez Marble Slab Creamery
  • Prendre une photo marrante avec les statues souriantes (vraiment bizarres !)
  • Bronzer dans l’herbe au soleil parce qu’après tout, il faut bien profiter de l’été

English Bay

Pour la petite histoire

Les statues « A-maze-ing Laughter » ont été réalisées en bronze par Yue Minjun, un des artistes contemporains chinois les plus influents.  Elles représentent la signature de l’artiste et relèvent la question de l’interprétation du sourire.

English Bay

Installée en 2010, cette œuvre était censée rester temporaire et être restituée à son créateur en 2012. Les Vancouvérois, séduits par l’œuvre, ont signé des pétitions afin de garder les statues en place. Le fondateur de la marque Lululemon (célèbre marque canadienne de vêtements de Yoga) a été jusqu’à offrir  une donation de 1,5M$ à son créateur, qui originalement la vendait à 5M$.  Yue Minjun a finalement accepté cette offre et cédé l’œuvre à la ville, impressionné par le nombre d’habitants se prenant en photo avec.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur cet article de journal.

Chinatown

Chinatown

Comme toute grande ville qui se respecte, Vancouver intègre un quartier chinois. Le Chinatown de Vancouver est le 3e plus grand d’Amérique du Nord, prévoyez une petite heure pour y faire un tour. Il a été construit à la fin des années 1800, lorsque des immigrants chinois sont venus travailler sur les routes et voies de chemins de fer.

Millenium Gate

L’entrée du quartier est définie par la Millenium Gate, située à l’intersection entre W Pender St et Taylor St. Une fois cette porte passée, vous pénétrez dans un autre monde. Banques, cabinets d’avocats et de médecins portent des inscriptions chinoises. Le quartier a gardé toute son authenticité même si aujourd’hui, la plupart des Chinois habitent dans la banlieue de Richmond.

Chinatown

Arrêtez-vous dans une ou deux boutiques locales pour tester des aliments typiques (ou jetez juste un coup d’œil pour les personnes sensibles). A midi, laissez-vous tenter par un restaurant de Dim Sum, des petites bouchées vapeur d’origine hong-kongaise. Passez devant le temple et venez vous ressourcer dans le jardin du Dr Sun Yat-Sen (une partie du jardin est gratuite, l’autre coûte 14$/adulte).

Dr Sun Yat-Sen garden

Dr Sun Yat Sen garden

Amazing Race @ Vancouver

Quoi de mieux qu’une vidéo pour découvrir la ville ?! La version canadienne d’Amazing Race, le “Pékin Express” américain, a fait un bout de chemin à Vancouver. Je vous laisse apprécier l’aventure…

PS : Reconnaissez-vous certains endroits présentés dans mes précédents posts ?

10 Choses à savoir sur Vancouver

1. Au cas où vous ne le sauriez pas, il pleut souvent

Parce qu’une ville parfaite, ça n’existe pas. Il faudra accepter la pluie si vous souhaitez emménager dans cette ville. Le seul moyen d’y échapper est de s’y rendre de Juin à Septembre, période pendant laquelle le soleil est au rendez-vous. Vous pourrez alors profiter pleinement de la plage et de ses fameuses piscines en plein air.

Dans le cas contraire ne vous inquiétez pas, il existe des magasins spécialisés de parapluies et les kaways sont à la mode. Les Canadiens de l’Est surnomment cette ville Raincouver, pas étonnant.

2. Mer et montagne se partagent le terrain

Kitsilano Beach Vancouver

Si Vancouver est si agréable à vivre, c’est surtout grâce à son environnement : habiter à 15 minutes de la plage et à 1 heure de la montagne n’est pas donné à tout le monde. Rendez-vous à Grouse Mountain pour une session de ski en hiver et sur la plage de Kitsilano pour une partie de beach volley en été. Top.

3. C’est une ville multi-culti

Vancouver est une ville multiculturelle, la proportion d’habitants nés à l’étranger s’y élève à 37,5% (contre 18,7% à Montréal). En 2010, l’agglomération de Vancouver comptait la moitié de sa population d’origine asiatique et celle-ci ne cesse de croitre. Les populations les plus présentes viennent de Chine, d’Inde et des Philippines.

Profitez de cette diversité pour tester les nombreux restaurants asiatiques : chinois, japonais, indiens et même certains « Indian Style Chinese Restaurants ».

Pour en savoir plus

4. La vie coûte cher !

Vancouver a été nommée ville la plus chère d’Amérique du Nord pour la 2e année consécutive et devance même new York ! [The Economist 2012/2013]

La différence de prix se ressent particulièrement au niveau :
– des loyers (compter $500 minimum pour une chambre dans une famille d’accueil/colocation a Burnaby, $700 pour une chambre à Kitsilano, 800$ à 1200$ pour une chambre dans Downtown),
– des dépenses de nourriture (min 7$ le fromage, entre $6 et $10 pour de la viande et 15$ pour une bouteille de vin)
– des transports ($2,75 le ticket de bus, $91 pour le pass 1mois/1zone et $124 pour 2 zones)

5. La ville accueille 10% des films de Hollywood

10Things001

Vancouver est surnommée « Brollywood » et « Hollywood North ». Vous ne le saviez pas ? Voici quelques films/séries qui y ont été tournés :

  • X Files (premières saisons)
  • Stargate SG-1
  • Smallville
  • Kyle XY
  • Supernatural
  • Et enfin pour les fans, New Moon, le 2nd volet de la série Twilight (wouhou)

Pour en savoir plus

6. Un réseau de transports high-tech

  • Marre d’attendre votre bus ? Vérifiez l’heure de passage en envoyant un sms contenant le numéro de l’arrêt de bus au 33333.
  • Vous ne savez pas où se trouve l’arrêt de bus que vous devez prendre ? L’application mobile – Live Translink Vancouver – utilise la géolocalisation pour pointer votre emplacement sur une carte, ainsi que tous les arrêts de bus aux alentours.
  • Vous avez trouvé votre arrêt et reçu par texto l’heure d’arrivée du bus mais il n’est toujours pas là ? Traquez – le sur la même application et repérez son emplacement en temps réel. Pour en savoir plus
  • Enfin, accrochez votre vélo a l’avant du bus pour éviter d’occuper le peu de place libre qu’il reste à l’intérieur du bus…ingénieux !

Vancouver Bus

7. Craiglist est son meilleur ami

Craiglist est le site d’annonces online le plus utilisé à Vancouver. Si vous cherchez un vélo, un logement, un meuble ou encore un job, c’est là qu’il faut chercher ! La faible description des annonces incite à appeler afin d’en discuter de vive voix.

8. Le hockey est sa religion

10Things004

Le lancement de la saison de NHL créé un réel engouement dans toute la ville, alors réunie dans les bars pour soutenir son équipe jusqu’au bout : les Canucks. Les Play Offs (ou Final Game) débutent mi Avril, c’est l’occasion de boire une bière avec ses amis en découvrant le sport favori des canadiens. Des combats entre joueurs peuvent survenir à des moments inattendus et pimenter le jeu.

9. Le yoga est son passe temps favori

Le yoga est très à la mode : les Vancouverois aiment être en forme et en accord avec leur corps.

De nombreux cours de yoga sont organisés un peu partout en ville (aussi bien en salle que dans des lieux publiques tels que le jardin du Dr Sun Yat-Sen ou sur la Canada Place). Vous pourrez également tenter les stages de yoga ou, si vous n’avez pas peur, le hot yoga : un enchaînement de positions traditionnelles du yoga dans une salle chauffée  à plus de 40 degrés.

Pour les adeptes, des magasins spécialisés vendent des vêtements et du matériel adaptés aussi bien dans les rues commerciales de Kitsilano (surtout sur la 4e avenue), dans le centre ville que dans les centres commerciaux (Metrotown).

“The only thing more plentiful than yoga studios are coffee shops”

10. L’esprit d’une petite ville se cache derrière son statut de métropole

Malgré sa grande taille et sa population, Vancouver garde l’allure d’une petite ville. Surtout quand les rues sont vides à 23h à peu près …tous les soirs de la semaine, et que la plupart des restaurants ne servent plus à 22h (20h15 pour quelques uns).

La meilleure chose à faire : vite repérer les lieux qui bougent, tel que Granville St et les boîtes de nuit à la mode en fonction des soirs.